Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mirror Edge Catalyst me laisse de marbre

Publié le 9 Juin 2015

Mirror Edge premier du nom m'a beaucoup ennuyé; en dehors des courses sur les toits, j'ai trouvé que le soft n'apportait rien de véritablement innovant. D'autres softs donnent la possibilité de jouer les acrobates avec en prime une dose d'action et de combats: batman,assassin's creed, et j'en passe. Certains trouveront que Mirro Edge est plus exigeant au niveau du timing, de la coordination des sauts, et ils ont raison. Mais en dehors de cela, que propose le soft? Pas grand chose. On ne peut pas parler d'environnement ouvert, il n'ya pas beaucoup de combats et ces derniers, complètement optionnels, sont mous au possible. Je n'ai pas non plus le souvenir d'une héroine particulièrement charismatique.

A mon sens pour rendre le jeu intéressant il faudrait inclure de vrais combats, un système de skills upgradables par montée de niveau(par exemple on pourrait disposer de griffes pour escalader qui serviraient aussi d'armes, et pourraient devenir plus meurtrières au fil du jeu, avoir un shop vendant des "moves" de combat comme le coup de pied balayette, bref des skills dynamiques), et plus... de tout , en fait. Il faut dynamiser cette ip, construire une histoire digne d'un vrai jeu d'action, développer une galerie de personnages secondaires mémorables...Parce qu'il ne faut pas se leurrer, il va s'agir d'un jeu à 60 euros. Et un jeu à 60 euros a pour devoir de proposer tout cela, même si certains y verront un syndrome michael bay. J'avouerai aussi que contrôler un personnage féminin me plaît moins, pas par machisme, mais parce que j'ai davantage de mal à entrer dans la phase de "suspension d'incrédulité" avec un personnage du sexe opposé. Dans Sybéria, ce n'est pas dérangeant car on valorise avant tout les capacités de réflexion de Kate Walker, son empathie, sa sensibilité... Mais dans un jeu qui implique plus d'action, et pour lequel je souhaite plus de violence et , j'aurais préféré contrôler un homme. C'est moins dérangeant quand celui qui tue est un homme, cela fait davantage partie de sa nature.

Et si c'est un jeu à 40 euros? Cela voudra dire que le jeu est un échec,un jeu tiède dont l'éditeur a anticipé par avance le ratage. Car aujourd'hui il n'y a pas de place pour les jeux à moyen budget quand on est un grand éditeur . Les jeux qui n'ont pas un budget colossal sont à laisser absolument aux indépendants. Il m'est difficile d'expliquer cela en détail, mais j'aurais bien du mal à prendre au sérieux un jeu rockstar ou Activision qui sortirait à 20 euros. Cela voudrait dire qu'il s'agit d'un jeu plus ou moins bâclé ou d'une tentative de rentabiliser à peu de frais. Les indépendants, 5 à 40 euros. Les gros éditeurs, 50-60.

Commenter cet article