Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les MMOS et la fatigue sociale

Publié le 7 Janvier 2015

Voilà un sujet que j'évoque souvent et qui à mon sens reflète une problématique complexe de notre société, la fatigue sociale. Je connais quelqu'un qui passe beaucoup de temps sur les MMOS et cherche à faire des connaissances dessus. Il est souvent frustré car l se retrouve régulièrement seul pour jouer sur des MMOS pourtant fréquentés.

De mon côté, ce sont précisément les interactions sociales qui m'ont fait fuir les MMOS. Je les ai je crois vécus comme une contrainte ou une obligation et non comme un plaisir, et me suis rendu compte que je ne trouverais pas satisfaction dans ce genre. Parce qu'il faut investir du temps pour être efficace, qu'il y a aujourd'hui de nombreux jeux à découvrir, et que j'ai tendance à me focaliser sur le rendement et l'optimisation des personnages avant toute autre chose . Je n'irais pas que les interactions sociales me sont apparus comme une punition dans les mmo, mais presque. Après des phases de pexxing en solitaire qui durent une bonne trentaine d'heures en moyenne, se retrouver subitement amené à faire des interactions sociales pour progresser n'est pas forcément enthousiasmant.

Tout se vit(en tout cas de mon point de vue) comme un passage obligé.Le leveling est obligatoire mais n'est en fait qu'une phase de transition présentée comme pénible pour accéder au vrai contenu, le contenu de fin de jeu. Et une fois arrivée à ce dit contenu, les interactions sociales s'imposent, dès le moment où l'on a atteint le fameux level cap. Les interactions avec de parfaits inconnus sont plutôt hasardeuses, celles au sein d'une guilde sont moins pénibles .Malgré tout, il ya des aspects qui peuvent rebuter: les temps morts pendant un raid, les retards, les échecs répétés.

Oui je sais je ne suis pas patient mais je pense ne pas être le seul.L'une des principales causes de dissolution de guildes est le rythme de progression dans un raid. A un moment donné, il arrive que des joueurs se sentent frustrés par un rythme d'obtention trop lent des objets épiques,parce que les bosses ne tombent pas assez vite,etc.

Lorsque la difficulté du contenu pve est élevée dans une extension, les chefs de guilde sont amené à choisir des joueurs plutôt que d'autres, ce qui là aussi génère rancoeurs et frustrations, des mi ni-clans se forment dans la guilde, faisant bande à part.

Voilà pourquoi je considère que les MMOS peuvent faire ressentir une certaine fatigue sociale aux joueurs et qu'il est plus simple de se consacrer à des jeux avec une interaction sociale minimale ou inexistante(jeux de combats,fps).

Je ne vois pas de solution à ce problème si ce n'est l'arrivée sur le marché de game designers qui, conscients de ces problèmes, adapteront le mmo aux profils sociaux actuels. Un défi impossible?

Commenter cet article