Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pourquoi il faut éviter The Division d'Ubisoft

Publié le 7 Avril 2016

The Division fait définitivement partie des jeux surnotés par la presse cette année.Cet ersatz de mmo proposé par Ubisoft comporte pourtant de nombreux défauts rédhibitoires pour qui veut se défouler sans prise de tête dans un shooter en ligne mâtiné de statistiques rpg.

1Des quêtes secondaires répétitives à souhait

C'est le plus gros défaut du jeu. Pour aider à rétablir l'ordre dans une ville secouée par une attaque bactériologique répandue par le biais de la monnaie papier, la "grippe du billet", vous devez régulièrement sécuriser des caisses de ravitaillement, sauver des otages victimes d'émeutiers ou de délinquants, réparer le réseau électrique... Voilà ce que votre agent secret devra passer son temps à faire d'une zone à l'autre pour gagner des niveaux en accomplissant des quêtes secondaires.

Car il est assez difficile de "zapper" les quêtes secondaires pour se concentrer sur l'histoire principale. Les quêtes principales proposent des ennemis d'un niveau que vous ne pourrez atteindre en vous limitant à la quête principale et vous serez tôt ou tard forcés de vous coller à ces tâches secondaires qui rappellent fortement les quêtes les plus génériques des mmorpg traditionnels. Les doubleurs français ont fait un boulot tout à fait correct et les dialogues sont bien joués, mais cela ne suffit pas à faire oublier une écriture générique et peu inspirée qui tente de pasticher les films d'action américain.

2Graphiquement décevant

Présenté et vendu comme un jeu à gros budget explosif, The Division n'est certainement pas une claque graphique. Alors que des titres récents comme Mad Max nous éblouissent avec une mise en scène musclée et nerveuse,des environnements ouverts de toute beauté, et une météorologie réactive, The division ne joue franchement pas la carte de la modernité. Des titres vieux de quelques années comme Splinter Cell Blacklist surclassent facilement le titre sur le plan graphique, et on se demande bien pourquoi.... Il ne restait plus d'argent pour développer la partie graphique du jeu, peut-être... Si la modélisation des environnements extérieurs est tout à fait correcte, ces derniers peinent à se renouveler et les décors demeurent dans l'ensemble assez monotones.

3 Des personnages secondaires inexistants

Où sont les personnages secondaires? En dehors de la femme asiatique dont j'ai oublié le nom et qui semble partie pour vous accompagner pendant une bonne partie de l'aventure, il n'ya guère de personnage secondaire notable....Difficile pour moi de vous citer un personnage charismatique aux dialogues ciselés ou aux répliques qui font mouche. Vous irez bien au début sauver des individus qui contribueront au développement de votre base et pourront l'améliorer...Mais rien ne les rend remarquables ou attachants.

4Pas de sentiment de montée en puissance

Il m'est difficile de dire que mon personnage est monté en puissance en gagnant des niveaux...Arrivé au niveau 17(j'ai arrêté ensuite par lassitude,écoeuré par les quêtes secondaires et autres tâches annexes), je n'ai jamais réellement eu l'impression que mon personnage devenait plus fort.Les compétences acquises, comme l'utilisation d'une tourelle automatique, manquent de punch et de panache, et ne transcendent pas vraiment votre héros.Certes, les dégâts des armes augmentent, vous obtenez de meilleures protections. Mais voilà, c'est sur le papier.

Bilan

Pauvre scénaristiquement, décevant sur le plan technologique, encombré d'un gameplay lourd et répétitif, The Division échoue en tant que jeu de tir mais aussi en tant que rpg. Ce "MMO" ressemble furieusement à une tentative bien maladroite d'attirer dans un mmo la foule des amateurs de jeux de tir. Vendu au prix fort, The Division ne mérite vraiment pas qu'on y dépense 50 euros.

Commenter cet article