Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'indépendance dans la presse du jeu vidéo, est-ce vraiment important ?

Publié le 30 Avril 2013

Je vais résumer ma réponse à cette question en quelques lignes. Toute création artistique est vouée à devenir une marchandise, c'est ainsi que fonctionne la société moderne. Il est donc logique que les personnes qui donnent un avis sur les dites oeuvres, qui sont aussi des produits, subissent des pressions. Si j'avais du fric investi dans la production d'un jeu, je ferais sans doute pareil, je chercherais à mettre dans ma poche tous ces petits journaleux. Mais je ne suis qu'un simple usager, et avec le temps j'ai appris à faire la part des choses, même si je sais que je n'échappe pas complètement à l'influence des médias, c'est quasiment impossible d'y parvenir d'ailleurs. Seulement, il se trouve que la vision des sites sur le jeu vidéo dits mainstream converge souvent avec la mienne, pas tout le temps mais souvent, et que donc il m'arrive de choisir en fonction des notations appliquées aux jeux par ces sites. Il m'arrive aussi de ne pas être d'accord.

Par exemple, j'ai trouvé que JVC avait été trop sévère avec Blazing Angels 2, et qu'il s'agit d'un jeu tout à fait honnête. J'ai beaucoup aimé Deathtrap Dungeon malgré les problèmes de caméra qui li ont valu les foudres de la presse. En revanche, je partage l'avis des testeurs des jeux Cyanide, qui souffrent souvent d'un syndrome du "bon potentiel, mais finition extrêmement décevante, produit non lissé qui ne sera pas immédiatement maîtrisable contrairement aux éléphants aaa qu'on comprend en cinq minutes".

Puisque de toute manière l'objectivité est une utopie, même si la presse échappait à tout influence,j'aurais toujours à prendre une décision finale. C'est pour cela que quand un jeu sors, je regarde les notes donées par plusieurs sites, mate quelques vidéos sur youtube, lis quelques commentaires sur des forums açfin de savoir si le jeu est bon, et décide en conséquence d'acheter ou pas. La presse du jeu vidéo c'est à 99% de la prescription d'achat, il ya des prescripteurs qui arrivent plus ou moins bien à deviner ce que veulent leurs clients, et je ne vois pas en quoi ça pose problème.

Je dirais même que si je lisais sur un site de jeux vidéo grand public un trop grand nombre de tests ne correspondant pas à ma vision et à mes attentes, qui sont celles d'un joueur moyen qui aime la facilité et ne veut pas se prendre la tête, sans pour autant renoncer à tout challenge, je me sentirais vexé. Parce que ce serait comme si le site remettait en question la valeur intrinsèque de mon achat et cela m'agacerait beaucoup. Si je me repose régulièrement sur des sites mainstream, c'est parce que je sens que ses rédacteurs "m'ont compris".

Commenter cet article