Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Star Citizen, No man Sky: des méfaits de la hype

Publié le 22 Novembre 2016

Parlons un peu de la hype, ce phénomène d'excitation collective qui entoure la sortie d'ue chanson, d'un film, ou bien encore dans le cas qui nous intéresse d'un jeu.

No Man Sky m'a fait réaliser à quel point celle-ci peut-être nuisible. Si elle peut contribuer à la promotion d'un jeu, l'entretenir avec trop de zèle a tendance a faire gonfler les attentes des joueurs, et donc à engendrer immanquablement un sentiment  de déception et de trahison quand les joueurs verront leurs attentes déçues. Dans le cas de No Man Sky, on peut espérer que son example serve d'avertissement adressé aux développeurs, et tout particulièrement aux développeurs indépendants , qui n'ont pas les moyens ni l'expérience nécessaire pour gérer les conséquences d'une campagne de communication maladroite. Si Prison Architect est un bon jeu indépendant, il faut noter aussi que son développeur n'a jamais promis une gestion approfondie de la psychologie des prisonniers, une intelligence artificelle exceptionnelle, ou une immersion hollywoodienne. Parallèlement, les joueurs n'ont pas projeté des fantasmes irréalistes dans ce jeu.

Je ne sais pas pourquoi les fans de jeux d'aventure spatiale nourrissent autant de fantasmes et d'attentes dans les jeux qu'ils soutiennent. Dans le cas de Star Citizen, les attentes irréalisables sont parfois suivies d'un autre phénomène, celui de l'hostilité quasi-permanente de la part d'une frange extrémiste de la comunauté envers toute critique envers le développement du jeu. Au point d'alimenter l'envie de les tourner en dérision ou de les pousser à bout. Un être humain devient risible quand ses réactions deviennent aussi prévisibles que celles d'un automate.

Côté dévelloppeurs, je dirais qu'il ya tout de même un manque de clarté dans leur commuication.Refuser de fournir des deadlines sous prétexte d'offrir une approche favorisant la qualité du travail aux sirènes du profit,c'est louable, mais cela ne doit pas servir d'excuse systèmatique. "Lorsqu'un éditeur annonce qu'un jeu est en développement, celui-ci existe déjà depuis plusieurs années, et c'est pour cette raison que l'attente paraît moins longue. Lorsque Star Citizen a été annoncé son développement n'avait pas commencé, mais certains joueurs ne comprennent pas cela et s'impatientent". C'est plus ou moins ce que Chris Roberts expliquait dans sa dernière lettreà la communauté Star Citizen.Je n'ai pas financé Star Citizen mais je ressens malgré tout une pointe d'exaspération, parce que les ventes de vaisseaux virtuels,elles, ne sont jamais en retard.

Pour moi Star Citizen sera un jeu moyen au budget astronomique, une sorte de WaterWorld du jeu video.

Commenter cet article