Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presse mainstream du jeu vidéo français: je me suis définitivement tourné vers l'étranger

Publié le 9 Mars 2016

Depuis le rachat de JVC par Webédia, et le déclin en terme de qualité qui en a résulté(même si les choses se sont un peu arrangés depuis quelques temps), je me suis de plus en plus tourné vers les sites anglophones. Les problématiques sur le financement de l'indépendance de la presse ayant quelque peu tendance à m'énerver et à me lasser, j'ai délaissé gamekult et ses articles premium; quant à Gameblog, son approche superficielle et faussement sensationnaliste(des titres racoleurs pour des articles qui ne rivalisent pas avec les sites anglophones qui font la même chose) sont décourageants.

Il reste donc les sites étrangers qui ont une culture rédactionnelle anglo-saxonne. Ils proposent des informations formatées, pré-mâchées, mais qui donnent l'essentiel de l'actu du moment. Lorsque je m'intesse à une licence spécifique, je me rabats généralement sur des sites de fans, qui permettent une approche plus approfondie et plus satisfaisante.

Plus le temps passe, et plus j'ai le sentiment que l'avis d'un journaliste au autant de valeur que celui d'un youtuber ou d'un usager de Steam. Je serais sans doute incapable de construire une argumentation solide allant dans ce sens, mais voilà, pour moi Internet a depuis longtemps signé l'arrêt de mort de "l'avis de l'expert" en matière de contenu culturel. Il est difficile pour moi de m'imaginer acheter un magazine pour savoir si oui ou non je vais acheter far cry primal, par exemple. J'achète encore des magazines, mais très rarement. Un magazine hardware a une valeur ajoutée car il apporte une parole d'expert sur quelque chose qui est objectivable et prouvable par a+b, par une approche scientifique. J'ai aussi tendance à être plus exigeant qu'avant et à vouloir du contenu à la carte, ce qui est impossible avec un support papier. Si vous voulez être renseigné sur cinq jeux bien précis, impossible de dire au rédacteur bon pour le mois prochain je veux lire des tests sur ça et ça. A côté de cela, une recherche Google, quelques visionnages youtube, quelques visites de blog, et je peux arriver à avoir un faisceau d'avis sur le dis jeu et arriver à me faire une opinion plutôt juste.

Tout cela pour dire que ce n'est pas la presse qui changera les gens ou la société, mais quepour survivre elle doit s'adapter. Comment?Très bonne question. En proposant un contenu aurait une valeur évidente et indiscutable, qui fasse qu' à la sortie de la lecture la personne ait quelque chose qu'elle ne trouvera pas ou très difficilement sur internet. Si l'information est plus facile à trouver sur le ag que sur Internet(pari difficile), alors le combat est gagné.

Commenter cet article