Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

fermeture du topic de l'actualité sur le forum canard pc

Publié le 11 Février 2016

La fermeture du topic de l'actualité sur le forum canard pc marque un tournant historique dans son histoire. Pour ma part, elle me satisfait , car elle symbolise la perte d'un avant-poste pour deux factions que je déteste: les gauchistes et les pro-patronnat. D'un côté ceux qui laisseraient le désordre régner dans les rues, laisseraient s'installer insidieusement le chaos le plus total. De l'autre ceux qui asserviraient délibérément une partie de la population, en excluraient d'autres, et instaureraient un système où ils seraient les seuls véritables gagnants.

Moi je n'ai rien contre la liberté d'expression, seulement à un moment donné il faut savoir faire le tri et déceler les éléments mettant l'ordre social en péril.

Edit du 15/02/2016

Cet article ayant suscité quelques réactions, je saisis l'occasion pour évouqer un autre aspect négatif de ce "topic de l'actualité". Ce dernier était à mon sens devenu le terreau fertile de ce que je qualifierais de "culture du schadenfreude", vous savez ce sentiment qui consiste à se réjouir du malheur d'autrui. Si ce sentiment est inhérent à la nature humaine, Internet a quelque peu tendance à l'exacerber. A mon sens sur ce sujet de l'actualité, il y avait une querelle sourde mais puissante, viscérale, entre des gens issus de différent milieux sociaux, qui parfois prenaient plaisir à mettre mal à l'aise l'adversaire. Contrairement à ce que j'ai pu lire, je ne pense pas que le fait que les personnes qui discutaient soient des joueurs ait pu tempérer la chose. Le joueur s'effaçait très vite devant celui qui désormais était juste l'autre. Une lutte sociale permanente se déroulait sur le sujet. On y faisait, je trouve, preuve d'un manque d'empathie, et celui qui jugeait était souvent aveuglé par sa propre condition sociale. Aveuglé par une réussite fulgurante qu'il estimait ne devoir qu'à lui-même, ou bien aveuglé par son propre passé, son vécu, son éducation,etc. Des sentiments on ne peut plus humains en somme, mais qui contribuaient à appesantir l'atmosphère. Partant de là, vous comprendrez que celui qui achète un magazine traitant du jeu vidéo avec humour n'a peut-être pas envie d'y associer,même indirectement,un sujet qui remue le couteau dans la plaie et ravive des frustrations existentielles, économiques,sociales et culturelles. Loin de relier la communauté, le topic de l'actualité la divisait et amplifiait de façon perverse les antagonismes latents. Au point de pousser certains membres à prendre le large.

tl,dr: n'enquiquinez pas le consommateur qui vient pour se détendre et pas pour se voir rappeler certaines problématiques et conflits socio-économiques sur fond de sadisme et de perversité.

Commenter cet article