Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Faire prospérer un empire dans Crusader Kings 2

Publié le 26 Novembre 2015

Depuis que je joue à Crusader Kings 2, j'ai pris goût à la création de vastes empires. L'empire est vraiment le modèle politique le plus efficace, car il permet d'avoir des rois pour vassaux. Lorsque votre personnage marie ses filles, essayer de les marier à des princes qui ne sont pas directement héritiers de trônes, mais qui peuvent avoir une revendication sur ces trônes. Problème, ces princes ne sont ni vos vassaux ni de votre sang. Ce problème se règle aisément en accordant à votre beau-fils, qui est désormais votre courtisan, une titre.Le plus simple reste de lui accorder une baronnie(surtout pas une cité ou un évêché, pour que le royaume revendiqué ne devienne pas une théocratie ou une république, régimes peu utiles et assez incommodants quand on dirige un empire(malus de -30 à l'opinion du vassal qui a un régime politique différent du votre pour le cas de la république, et vous n'avez pas de contrôle sur l'armée d'un roi très catholique).

Au besoin vous faites construire un château pendant la guerre, et vous obtenez une baronnie à distribuer.Cette méthode permet de conquérir toute l'europe sans problème et marche encore mieux si vous jouez avant la création du saint empire romain(des dlcs sont nécessaires pour cela comme celui des vikings ou de Charlemagne), les empereurs ne pouvant être vassalisés.

Enfin de compte lorsqu'on est empereur les seules revendications à éviter sont celles de courtisanes sans titres et non rattachées à votre dynastie: vous ne pouvez les anoblir et donc en faire vos vassaux, et si vous les aidez vous leur offrez un royaume indépendant.

Reste le problème de la gestion des vassaux qui parfois essaient de se révolter.L'organisation de banquets et d'un tournoi en début de règne est essentielle:le bonus de +10 à l'opinion qu'offre le banquet, la possibilité d'obtenir le rait "juste" si on fait emprisonner un vassal qui asassine un serviteur pendant le banquet, puis de se faire bien voir en le libérant(+5si c'est un baron/évêque/maire,+10 si c'est un comte)sont très utiles.Le tournoi améliore aussi l'opinion des vassaux. Les cadeaux et titres honorifiques sont aussi fort commodes. Le transfert de vassaux est à utiliser en dernier recours, sauf si le vassal appartient de jure au vassal mécontent(exemple si vous avez un duché français et que le roi de France le convoite).On évitera la création de nouveaux empires,car ces nouveaux titres peuvent attiser l'envie des rois qui possèdent des terres dans ces derniers:le roi de Suède pourrait convoiter l'empire scandinave. Ne créez un nouveau titre d'empire que si un vassal est susceptible de le faire lui aussi et de s'affranchir de votre joug.Cela ne m'est arrivé qu'une fois,quand j'avais donné trop de terres d'une même région à un même vassal:j'ai rechargé la partie et créez l'empire avant qu'il ne le fasse.

Les rois peuvent rassembler des armées puissantes et vous permettre d'avoir par exemple une légion de 20 0000 homme splutôt que 5 ducs ayant des armées de quelques mlliers d'hommes.Cela est essentiel pour gérer au mieux ses troupes et frapper vite et fort.

Le seul inconvénient majeur est que les rois se feront parfois la guerre entre eux même si vous avez l'autorité royale moyenne ,forte,ou absolue. Mais ils peuvent aussi revendiquer des terres appartenant à vos ennemis, ce qui est fort pratique. Ainsi, un roi pourra combattre un pays et annexer une zone, et vous pourrez ensuite déclarer la guerre à ce même pays sans être un briseur de trêves et l'affaiblir davantage. A l'issue de croisades, vous pouvez obtenirir un royaume et le confier à un vassal pour entamer votre expansion dans une région. Cela m'a été fort utile lorsque j'ai voulu conquérir l'Inde:en obtenant le royaume de maharastra,j'ai pu confier ce royaume à un vassal qui a fait la guerre aux petits voisins proches, avant de s'attaquer ensuite aux puissances majeures de la région. Mon vassal étant devenu très gros, des guerres civiles on conduit à la fragmentation de ses royaumes, mais cela m'a servi car j'ai obtenu d'autres rois vassaux qui à leur tour sont devenus puissants. Un roi trop puissant concentre trop d'hommes dans sa capitale lorsque vous levez l'ost, et les troupes meurent alors de famine. Il est donc judicieux de ne pas dépasser les 20 000 hommes, voire 25 ou 30 000 dans le meilleur des cas.

Arrivé en 1410, mon armée rassemble 600 000 hommes et je domine le monde avec l'empire de byzance.

Commenter cet article