Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Star Citizen: cela commence à bien faire!

Publié le 25 Septembre 2015

Je crois que Star Citizen fait partie des jeux en développement qui m'irritent le plus/Son modèle de financement, son budget qui pourrait payer plusieurs milliers d'années de salaire à un individu moyen, ses vaisseaux virtuels vendus à plus de 200 dollars... Ce développement à la traîne digne d'un vaporware...L'enthousiasme des joueurs et leur propension à ouvrir leur bourse est inquiétant et me fait songer que bon nombre d'entre eux devraient faire l'objet d'une mise sous tutelle.

Une fois de plus, j'appelle l'Union Européenne à mettre en place davantage de mesures de protection et à limiter autant que possible le financement participatif, qui menace les individus les plus faibles et les moins armés pour se soustraire aux griffes des moins scrupuleux.

Pour votre information, voici un court descriptif du syndrome de l'acheteur compulsif, qui à mon sens affecte de nombreux "backers" dépensant parfois plusieurs milliers d'euros pour investir des projets qui ne leur rapporteront absolument rien et offrent peu ou pas de garanties:

Face aux critiques et doutes émis par les détracteurs, les backers de Star Citizen adoptent une attitude défensive qui n'est pas sans rappeler le syndrome de rationalisation post-achat ;refusant d'admettre qu'ils ont commis une erreur de jugement, ces individus se voilent la face et justifient comme ils le peuvent leur décision.

Je ne saurais donc que trop vous inciter à mettre en garde votre entourage contre la menace que représente le financement participatif, insuffisamment encadré sur Internet, et concernant les sites de jeu vidéo, je pousserai l'audace jusqu'à recommander vivement à leurs gérants d'interdire toute mention ou publicité d'un jeu en financement participatif jusqu'à ce que sa sortie soit avérée. Ceci sans préjuger de l'honnêteté des initiateurs des projets, mais à titre préventif, pour la sécurité des usagers.

Pays en crise, la France n'a pas besoin d'introduire de nouveaux rapaces sur son espace virtuel, il est urgent d'encadrer le financement participatif.

Renforcer les droits des consommateurs les plus vulnérables reste plus que jamais une priorité de l'Europe.

Commenter cet article