Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pourquoi il faut acheter shin megami tensei 4

Publié le 19 Décembre 2014

Je consacrerai cette page aux idées et uniquement aux idées de Shin Megami Tensei 4, qui a déjà un gameplay formidable. Ce jeu est sans doute l'un des plus politiques et philosophiques de la console 3ds et passer à côté serait vraiment dommage.

L'ordre, le chaos, l'altérité

Ceux qui ont essayé le jeu ont vite compris que l'intrigue ne porte pas sur la traditionnelle dichotomie bien/mal mais aborde plutôt le problème des idéologies absolutistes en faveur 'un ordre total ou d'une liberté sans limites. L'ordre, incarné par les anges, est un ordre indiscutable, froid et aveugle. En échange d'une relative sécurité apportée aux habitants du royaume de Mikado, ceux-ci sont condamnés à l'ignorance et à l'acceptation de leur condition sociale.

Lorsque le samurai noir leur apporte des livres, leur apporte la connaissance, ces derniers commencent à vouloir se révolter et se transforment en démon. On assiste ici à la démonstration symbolique de la conséquence du rejet de l'altérité et de la perspective du changement. A trop vouloir contrôler l'individu, même pour sa propre sécurité, son altérité ressort de manière violente et chaotique. Il ya fort à parier que si les paysans de Mikado avaient eu la possibilité de lire de penser différemment plus tôt, la transformation eut été moins monstrueuse et plus progressive. La répression, symbolisée par l'exécution spectaculaire du samurai noir, ne change rien au problème. La tête coupée de Lilith finie par revenir, car le désir de la connaissance et de l 'indépendance sont le propre de l'être humain qui, pour s'assumer pleinement, doit accepter son démon. Le démon de shin megami tensei n'est pas l'incarnation du mal au sens biblique, il est plus proche de son sens grec et peut se définir comme une force créatrice liée à la pensée. Si Lilith et Gabriel ont la même apparence(ce qui n'est jamais expliqué), c'est bien parce qu'elles représentent les deux pendants de l'humanité.

Pour autant, le chaos n'est pas la solution aux problèmes humains, comme le montre les dérives du gang Ashura. Dans la Tokyo de SMT4, les faibles voient leurs neurones prélevés pour nourrir les démons et empêcher ces derniers de semer trop de chaos. Une solution ineficcace et cruelle qui illustre bien les conséquences d'une adhésion aveugle à une idéologie, fut-elle orientée vers l'irdre ou le désordre: la déshumanisation et la perte de toute identité. Les cobayes de Tokyo ne sont pas si différents des paysans de Mikado. L'ordre ou le chaso total créent de l'exclusion et des inégalités, ce que l'on réalise aussi dans les mondes alternatifs visités par Flynn au cours de l'aventure. Le Tokyo de l'ordre total est empoisonné par une gigantesque machine conçue par les anges pour éliminer les impurs, et le Tokyo du Chaos marqué par des guerres et des luttes intestines pour le pouvoir.

Le seul espoir réside dans la pensée indépendante incarnée par Isabeau(qui porte un prénom épicène, sans doute pour illustrer cette conciliation du féminin et du masculin, de la création et de la destruction). Passionnée de mangas, sa lecture favorite est celle de Versailles no BAra(Lady Oscar), une œuvre portant sur la Révolution française. Isabeau est toujours indécise et n'adhère jamais complètement à l'ordre ou au chaos. Elle finit, tout comme vous si vous adoptez la voie neutre, par pleinement s'assumer comme un individu libre s'intéressant à la seule cause qui vaille la peine d'être défendu, et qui sera toujours délaissée par les grands penseurs politiques:celle du peuple, des habitants de Tokyo, de leur vie, de leurs joies et de leurs peines.

Ne jamais oublier son humanité, ne pas céder à l'ordre du Dieu-machine ni à la séduction de la violence et du chaos, voilà ce que cherche à dire Shin Megami Tensei 4. Toute affirmation identitaire agressive n'aboutit qu'au résultat opposé à celui recherché, une perte de soi et de tous repères. Ce choix et cette réalisation ne sont jamais acquis car comme le rappelle Masakado, les êtres humains sont enclins à reproduire leurs erreurs. Un rappel salutaire et bienvenu dans notre société actuelle, tiraillée par de nombreux conflits idéologiques et identitaires ineptes.

Commenter cet article