Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pourquoiles combats de Batman et de Dante ne sont pas comparables

Publié le 11 Octobre 2014

J'ai pu lire avec surprise certains avis soutenant que les combats de Batman étaient bien en dessous en terme de qualité à ceux de Devil May Cry: les combats de Batman Arkham City ou Origins seraient trop automatisés ou assistés en comparaison avec ceux de Devil May Cry.

Cette comparaison ne tient pas la route. Tout d'abord parce que la série des Arkham n'est pas une série de pur beat them up. Si les combats y sont essentiels, on trouve aussi des phases d'investigations ou d'exploration dans un environnement semi-ouvert qui sont inexistantes dans Devil May Cry. On peut donc comprendre que les développeurs n'aient pas nécessairement envie d'être particulièrement exigeants envers les joueurs qui achètent le jeu non pas pour se défouler dans un jeu d'action, ou du moins pas seulement, mais aussi pour incarner Batman. Devil May Cry ne propose pas d'incarner Dante mais de massacrer des monstres en contrôlant un personnage appelé Dante. Le parti pris n'est pas le même.

Petite parenthèse, en ce qui concerne l'automatisation des esquives et des contres dans Batman. Dante est amené à esquiver dans la série DMC, mais Est-ce prédominant, surtout dans les modes de difficultés les plus bas? Dante peut caser la garde des ennemis à coup d'épée géante, les maintenir dans les airs, les stun lock avec des shurikens...L'esquive sera utile par rapport à certains ennemis mais pas à tous. Batman n'étant qu'un humain, il ne peut se permettre d'encaisser autant qu'un fils de démon, il est donc amené à esquiver autant que possible des coups potentiellement dangereux, en mettant à profit sa formation dans les arts martiaux puisque pour rappel, le personnage a suivi une formation poussée dans la maîtrise de tous les arts martiaux existants.Impossible de sortir une faucille pour balayer trois gangsters armés de couteaux d'un simple revers de lame. Les combats et les prises d'arts martiaux ont toujours un aspect esthétique fort qui explique peut-être aussi cette automatisation des esquives pour pouvoir les réaliser plus facilement, cela contribue à la fluidité du combat(le fait que les coups soient portés dans des séquences qui tout en conservant un aspect filmique, se déroulent en temps réel), et à renforcer l'impression que l'on est Batman exécutant de manière parfaite une contre-attaque, et non pas un joueur humain.

On pourrait aussi rappeler que Devil May Cry ne s'adressait pas à l'origine uniquement à des joueurs occidentaux, ce qui affecte de manière évidente l'équilibrage de la difficulté. DMC valorise le scoring, l'enchaînement de combos dans des modes de difficulté toujours plus élevés, garde encore des traces d'un état d'esprit arcade qui n'est pas présent dans Batman. Certes certains joueurs aimeront essayer d'enchaîner les combos dans Batman, mais soyons honnêtes, l'essentiel n'est-il pas plutôt dans les retrouvailles avec un héros d'enfance/adolescence?

Il n'est donc pas pertinent de comparer les deux jeux ou d'avoir des attentes similaires par rapport à leur conception du combat. Les postulats et les finalitésen terme de gameplay sont différentes.

Commenter cet article