Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nintendo: un eshop rédhibitoire

Publié le 18 Septembre 2014

L'eshop de Nintendo, tout un poème. Ceux qui détiennent une 3ds ou une Wii U savent à quel point ce dernier est repoussant, tant par ses prix aque par son fonctionnement. Les jeux multi-plateformes, qu'ils soient publiés par des éditeurs mainstream ou des développeurs indépendants, y sont accessibles à des prix bien supérieurs à ceux de Steam. J'en veux pour preuve des titres comme Cave Story ou Steam Dig World, facilement trouvables dans des bundles pc pour moins de cinq euros, et vendus là-bas à 7 euros l'unité. Les jeux les plus populaires comme Pokémon Y sont vendus plein pot, sans la moindre honte, à des prix supérieurs à ceux du marché physique. Pokémon Y est facilement trouvable à 35 euros sur le marché physique(amazon, la fnac, et j'en passe) contre 45 sur l'eshop. Les titres publiés par Nintendo sont ceux qui souffrent le plus de cette politique, qui fait comprendre à quel point le marché pc reste supérieur.

Ayant eu l'occasion de discuter de façon informelle avec un employé de l'eshop, il m'a été expliqué que ce qui justifie les prix Nintendo, c'est le respect des développeurs et la qualité Nintendo: une capacité à proposer des jeux exempts de bugs et toujours à la pointe de l'innovation(sans rire, quant on sait que Nintendo se repose sur trois ou quatres licences vieilles de plus de vingt ans...)

Selon lui, Valve est une menace pour le monde du jeu vidéo car il affame les développeurs et les force à travailler pour quelques centimes. Il faudra prévenir les développeurs de Binding of Isaac de ce phénomène, les pauvres.

Mais surtout, et c'est peut-être ce qu'il y a de plus scandaleux, les jeux achetés sur l'eshop ne sont pas liés au compte. Contrairement à vos jeux Steam, vos jeux achetés sur l'eshop sont liés à une console.

Les temps ont changé et en 2014, le consommateur moderne sait faire des choix . L'information circule vite, on compare les prix, on délaisse les sites les plus chers, on va à la meilleure offre en un clic.

Si l'eshop veut percer il va falloir améliorer considérablement l'offre qui y est proposée, et revoir la politique des prix à la baisse.

Commenter cet article